• Loin des délires procéduriers dépourvus de toute perspective pour les usagers, le Collectif Val-de-Loir se préoccupe des vrais enjeux posés par la gestion du Syndicat mixte. Il appelle les habitants des immeubles collectifs HLM à agir contre l'instauration d'une grille unique tarifaire qui, une fois encore, va les pénaliser financièrement.

    Lire ci-dessous tract en cours de diffusion

    Tract Grille tarifaire unique


  • Commentaires

    1
    Anbe
    Samedi 19 Novembre 2016 à 12:07

    Pensez aussi aux habitants de Chateau du Loir entre autre qui n'auront pas le PAP pour diverses raisons: pas de marche arrière dans les impasses, rue soi disant trop étroites, pas de trottoirs.....   Mais tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Y aurait-il encore du favoritisme??? Alors qu'il a été dit que le PAP serait remis comme avant 2014, mais encore une fois on nous met devant un fait accomplit et des décisions prises un peu à la va-vite. Nous sommes comme les habitants des HLM , obligés de payer pour un service non rendu. Il est normal de défendre ces personnes mais n'oubliez pas les autres habitants, même si nous habitons une maison les problèmes de containers sont identiques.

      • Mardi 22 Novembre 2016 à 08:25

        Nous partageons tout -à-fait votre préoccupation. La démarche que nous avons effectuée auprès du Syndicat vise à maintenir la grille tarifaire PAV pour tous les usagers qui, au stade actuel des choses, seront contraints, hors de toute volonté de leur part, de continuer à utiliser les colonnes infernales. Les habitants des immeubles collectifs en hauteur constituent la part la plus facilement identifiable des personnes concernées.

    2
    Mary
    Samedi 19 Novembre 2016 à 16:48

    Et c'est reparti. Combien de temps va encore durer ce mépris. Même si je ne suis pas concernée car en PAP, je suis solidaire du reste de la population. Ces colonnes immondes et polluantes et que l'on veut faire payer plus chère et comme de bien entendu au plus modestes, c'est encore plus honteux. Je ne pourrai malheureusement pas être au rassemblement le 2/12 car je travaille le samedi matin mais je suis de tout coeur avec votre action.

    3
    Allo la planète
    Samedi 19 Novembre 2016 à 20:53

    Je n'irai à aucun rassemblement. Les seuls habitants qui vous préoccupent sont ceux des HLMs. Vous ne vous préoccupez pas de ceux et parfois très âgés qui se demandent comment ils vont emmener ces foutus bacs au point de collecte tous les dimanches soir, comment ils vont pouvoir soulever des bacs pleins pour les mettre dans leur voiture (si ils y rentrent !! et si ils ont une voiture !!). Vous oubliez les gens qui habitent en campagne , pour qui le PAP est au bout d'un chemin qui peut faire plus d'un km. 25 euros en plus, c'est dur pour tout le monde ! Ensuite, quels sont vos critères pour définir les familles aisées et les familles modestes? Savez-vous ce que les gens ont comme revenus, ce qu'ils doivent payer, ce qu'il leur reste à la fin du mois?  Votre  classification  les "petites gens" et "les foyers aisés " me semble bien caricaturale. Quels sont vos critères? Visuels?La tarification au nombre de personnes dans le foyer est ce qu'il y avait de plus juste. Un peu de justice (c'est tellement rare) çà fait du bien !  La décision que vous évoquez est injuste pour NOUS TOUS qui nous étions mobilisés, point barre !!! Nous tous n'avions jamais demandé tout ces changements qui nous coûtent très cher...Excusez-moi, mais je constate que encore et encore une grande partie de la population est oubliée...tant qu'il y aura des bobos, çà continuera....

      • la Françoise
        Lundi 21 Novembre 2016 à 15:09

        Précision quand même: le tract a pour but le rassemblement de TOUS  les habitants "contraints de continuer à utiliser les colonnes..." moyennant 25€ de plus, dont font partie les locataires HLM entre autres, ainsi qu.

        à terme (2019 au renouvellement des contrats prestataires) le but est d'obtenir la suppression TOTALE

        des ces tristement célèbres colonnes PAV..... & et des tarifs moins violents pour tous:

        Donc l'appel s'adresse à TOUS les usagers, car l'action ne va pas s'arrêter là, et nous avons tous besoin les uns des autres pour nous faire entendre: c'est ça la solidarité.

        Bien sûr libre à vous de ne pas vous joindre à ce mouvement.

        Françoise Drouet

      • Mardi 22 Novembre 2016 à 08:43

        Cher(e) correspondant(e),

        Rien de notre action depuis trois ans justifie votre appréciation selon laquelle nos préoccupations se limiteraient aux seuls habitants des HLM. Et parce qu'ils sont habitants des HLM faudrait-il aujourd'hui taire une mesure particulièrement inique prise à leur encontre : une augmentation de leur facture d'ordures ménagères de 25 € alors que rien ne le justifie et que ces foyers ont déjà été parmi les principales victimes financières de la réforme de 2014. Vous avez parfaitement raison sur le coût exorbitant des changements nés de l'aberrante réforme de 2014. A ce premier scandale s'en ajoute un second : le changement de mode de facturation (redevance au lieu de la taxe) a conduit à ce que ce gaspillage financier (plusieurs millions d'euros) est essentiellement à la charge des foyers les plus modestes.

        Pour ce qui est du mode de collecte, le Collectif a agit pour le retour au porte-à-porte généralisé. Le Syndicat a décidé de le faire avec les bacs et non avec les sacs comme auparavant. Chaque système à ses avantages et ses inconvénients. L'utilisation des bacs se fait depuis plusieurs années dans des territoires alentours sans que cela pose le moindre problème. Il y a en effet des solutions simples aux difficultés que vous évoquez. Nous sommes surpris que le Syndicat ne communique pas sur le sujet. Nous lui avions proposé d'agir en commun et de tenir des réunions publiques pour faciliter les choses. Notre offre a été ignorée... Dommage.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :